La description du contexte général lié à la Traversée se fera beaucoup tout le long des récits, cette page sert surtout de notice. Avec la Traversée des Bobistes en constante, le role voué au Cétécé et son descriptif sommaire sont brièvement expliqués. Bien entendu des modifications inévitables seront apportées par la suite, le support que représente ce centre de tri posteur evoluant lui aussi au fil des intrigues et autres événements subis par l’équipe suivie quotidiennement.
Afin de satisfaire la curiosité grandissante du lectorat l’authenticité est dans l’ensemble garantie.
Le Cétécé - abreviation phonétique de Centre de Tri Courrier, situé à une trentaine de kilomètres de Marseille à proximité de l’Etang de Bognak (1)
a été érigé entre 1945 et 1985, 40 ans de travaux nécessaires pour construire la plus étendue des Zones Postables de la planète.
Un ensemble bien organisé et cohérent de hangars, entrepôts, quais de déchargements et/ou de transbordements, bureaux, axes de circulation, parkings gigantesques, postes de contrôles, plateformes de réserves, superficie dévolue aux machines, locaux techniques, plus des habitations et des espaces dédiés aux personnels, en supplément un immense tunnel circulatoire intérieur, et bien entendu tout un environnement très varié sur lequel nous aurons l’occasion de revenir. Le Cétécé couvrirait quelques 100000 Hectares autrement dit 1000 km2. Un héliport et un aéroport, des équipements sportifs, des restaurants, hôtels, et une Z.E. (Zone d’entreprises) aux activités liées et parallèles.
C’est dans ce con de texte, euh, contexte tres particulier que Les mésaventures et actions des Bobistes (2) se dérouleraient tant bien que mal
Notes
1) Ville avoisinante
2) Le Narrateur signale que le terme « Beaux bistes « non, Bobistes (en référence au surnom du Don), est galvaudé car il est utilisé et souvent présent sur Internet dans les moteurs de recherche et employé par des personnes physiques ou morales, dont acte.